SYNOPSIS

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un «jeune mineur étranger isolé», les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence, le bleu-blanc-rouge, l’océan atlantique et ses traversées, les volcans, la beat-box, la révolte, la colère, les violences policières, un chant révolutionnaire, le silence, et la joie... Rien que la joie.

France – 2017 – 95 minutes – DCP

FICHE TECHNIQUE

Un film de Sylvain George.

Image, son, montage : Sylvain George.
Mixage son : Ivan Gariel.
Avec Mohamed Camara.
Voix du Dehors : Valérie Dréville
Voix de l’Exil : Saul-Melchior George-Pelissier.

Citations : Liberté d’action et Premières impressions de Henri Michaux ; Vies de Arthur Rimbaud ; Les Confessions de Saint Augustin ; Terre des Hommes de Antoine de Saint-Exupéry.
Traduction : Lucile Pouthier.

Première manifestation : 29 novembre 2015, manifestation contre l’état d’urgence.
Deuxième manifestation : 9 avril 2016, manifestation des étudiants contre la loi El Khomry.
Troisème manifestation : 10 avril 2016, manifestation «Apéro chez Valls».

Avec le soutien de Hors Piste, et de la Fondation Abbé Pierre.
Graphisme : Stéphane Rozencwajg.

BIOGRAPHIE DE SYLVAIN GEORGE 

Sylvain George cinéaste, metteur en scène et écrivain.

Après des études de 3e cycle en philosophie, droit et sciences politiques, et cinéma, il réalise depuis quelques années des films radicaux, poétiques, politiques et expérimentaux, sur les thématiques de l’immigration et des mouvements sociaux notamment.

Il collabore avec des artistes renommés pour leur art et leur engagement : Archie Shepp, William Parker, Valérie Dréville, Okkyung Lee, John Edwards, John Butcher, Serge Teyssot-Gay, Sylvain Luc...

Ses films ont été sélectionnés et distingués dans de nombreux festivals nationaux et internationaux, distribués dans les salles de cinéma, et circulent également dans les lieux underground et réseaux militants.

Il enseigne à l’Institut de Science politique de Paris (IEP), réalise des masterclass et workshop à travers le monde.

« La politique des films de Sylvain George est d’abord de montrer la capacité des individus et
des petites communautés qui sont là de se comporter en sujets de l’histoire »
Jacques Rancière « Eclats de lumière », Trafic n° 86.

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

L’Impossible - Pages Arrachées

Super 8, 16mm, vidéo. Noir et blanc et couleurs. 104 mn.Noir Production. 2009

Qu’ils reposent en révolte (Des Figures de Guerres I)

Vidéo. Noir et blanc. 145 mn.Noir Production. 2010

Les Eclats (ma gueule, ma révolte, mon nom)

Vidéo. Noir et blanc et couleurs. 84 mn.Noir Production. 2011

Vers Madrid - The Burning Bright (Un film d’inactualités)

Vidéo. Noir et blanc et couleurs. 106 mn.Noir Production. 2012-2014

Paris est une fête - Un film en 18 vagues

Vidéo. Noir et blanc et couleurs. 95 mn.Noir Production. 2015-2017